Un doute risque de se poser au sujet de l’afflux des capitaux des pays du Golfe au Maroc. En effet, la situation critique des économies de ces pays dûe à la chute des prix du pétrole, pourrait les pousser à adopter ne politique d’austérité et réduire leurs dépenses y compris l’aide promise à des partenaires comme le Maroc et la Jordanie.

Le Maroc risque de ne plus bénéficier du support financier accordé auparavant par les pays du Golfe et qui s’élève à 5 milliards de dollars, selon le journal casablancais Al Massae. D’ailleurs, le Maroc n’a reçu que presque un tiers de la somme promise, soit 1,5 milliards de dollars depuis 2012 .

Les trois autres milliards restants pourraient être injectés dans les économies des pays du Golf qui sont dans une situation critique depuis presque 6 mois, selon le journal.

Le futur proche s’annonce difficile pour ces pays à cause de la chute des prix du brut et des conséquences d’une guerre énergétique entre américains, russes, iraniens et saoudiens.

 Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.