Ces derniers temps, Benkirane ne sait à quel saint se vouer. Après l’incident diplomatique évité de justesse avec la Russie, c’est l’un des fameux « Chevaliers de la réforme » que le Bureau Central des Investigations Judiciaires (FBI marocain) vient d’interpeller pour « apologie du terrorisme ».

Il s’agit de Youssef Erratmi, le secrétaire du bureau local de la Jeunesse du PJD à Benguerir, que les hommes de Khayam « cuisinent » depuis jeudi pour comprendre les tenants et aboutissants de cette « apologie au terrorisme » dont il serait l’instigateur via Facebook.

Après la mort du policier turque qui a assassiné l’ambassadeur russe à Ankara, Erratmi a publié son post sur la page Facebook des  » Chevaliers de la réforme » dont il est l’administrateur, le décrivant comme « un héros ». Erratmi a, en outre, chanté les louanges du terroriste et de sa « bravoure », alors qu’il a tué de sang froid le diplomate russe devant les caméras des journalistes. Les images de ce crime odieux ont fait le tour de la planète, ce lundi 19 décembre 2016.

Selon le site arabophone Hespress, la direction de la Jeunesse du PJD observe un silence de marbre, en attendant la fin de l’enquête en cours et qui risque d’aboutir à examen en justice du prévenu.

Aucune réponse non plus de Khalid El Boukarii, le secrétaire national de la Jeunesse du parti de Benkirane, ajoute le site.

Pour rappel, une enquête a été ouverte par le ministère de l’Intérieur et de la Justice sur « l’affaire de l’apologie au terrorisme », selon un communiqué officiel rendu public jeudi.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.