A Fès, les services de police ont arrêté cinq femmes, suspectées d’être en relation avec un réseau de trafic de nouveaux-nés, a rapporté Alahdath Almaghribia, ce jeudi.

Le démantèlement de ce réseau est intervenu après l’arrestation de deux « intermédiaires », impliquées dans la négociation et la vente d’un bébé âgé de 40 jours à une femme près d’un hôpital de Fès. Le bébé allait être échangé contre une somme de deux mille cinq cents dirhams, ni plus ni moins, selon la même source.

L’arrestation de ces deux femmes a permis d’approfondir l’enquête et de dévoiler les ramifications de cette affaire. Se basant sur les déclarations des personnes impliquées, la police a pu découvrir l’identité de la mère de l’enfant, ainsi qu’une autre femme enceinte qui voulait vendre son bébé.

Les accusées ont donc été placées en garde à vue, à la disposition de l’enquête supervisée par le parquet général compétent. Les services de la sûreté nationale à Fès continuent leurs recherches pour tirer au clair cette affaire de trafic de nouveaux-nés qui fait jaser la ville.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.