A l’origine de la polémique, le site américain ‘Think Progress’ vient de révéler que l’ambassadeur du Koweït aurait soudainement annulé la réservation à l’hôtel Four Seasons où devait se tenir la Journée nationale du Koweït, et ce, peu de temps après la victoire aux élections de Donald Trump.

Appartenant au milliardaire saoudien Al-Walid ben Talal, l’hôtel Four Seasons avait déjà abrité la célébration de la Journée nationale du Koweit, par le passé. « Des pressions » seraient exercées par des cercles proches de Trump sur plusieurs ambassades de pays arabes à Washington, selon le site.

Selon le “Think Progress”, l’ambassadeur du Koweït a par ailleurs été descendu en flèche suite à l’annulation de sa réservation à l’hôtel Four seasons, peu de temps après l’élection de Trump, pour ensuite réserver une salle à l’hôtel “Trump International” au prix de 100 mille dollars.

Ce changement est survenu quelques jours après la tenue d’un événement ayant rassemblé quelques 100 diplomates étrangers à l’hôtel de Trump, selon le Washington Post.

Donald Trump a été critiqué à son tour, par le politicien américain James McGovern. Un hôtel appartenant au président des Etats-Unis ne doit pas recevoir la célébration d’une journée d’un «royaume répressif», souligne McGovern.

Les tensions entre ben Talal et Trump ne datent pas d’hier. En effet, ce dernier s’est déchaîné contre le prince saoudien, lors de sa campagne électorale où il a échangé des insultes virulentes avec lui.

“Si je remporte les élections… je t’empêcherai de faire de l’argent sur le sol américain, qui finalement financera le terrorisme” a dit Trump au prince saoudien, selon Alhurra.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.