Les tunisiennes protestent contre la censure effectuée par Facebook sur la photo d’une femme nue qui affichent les traces de la violence dont elle a été victime, et qui a été mise en ligne par l’association tunisienne des femmes démocrates (ATFD).

Une protestation qui a pris la forme de toute une campagne sous des slogans tels que : « La violence est plus grave que la nudité, ne laissez pas la censure nourrir la violence. »

Plusieurs célébrités tunisiennes ont posé presque nues, pour des photos qui ont été publiées, avec des données et statistiques sur la violence faite aux femmes en Tunisie.

Sur le site de l’ATDF, la campagne Warri vise à sensibiliser les femmes victimes de violence conjugale ou autres et les encourager à briser la loi du silence, rapporte Alhurra.

Selon l’ATFD, 81% des femmes violentées en Tunisie ne dénoncent pas leurs agresseurs, chose qui a poussé l’association à mettre à leur disposition des numéros sur le site de sa campagne, pour qu’elles franchissent le pas et parlent.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.