Sur le plan commercial, les relations Rabat-Washington sont au beau fixe. Le volume des échanges commerciaux entre les eux pays a triplé depuis l’entrée en vigueur de l’Accord de libre-échange (ALE), représentant ainsi 5,3% de l’ensemble des échanges du Royaume avec le reste du monde.

L’annonce a été faite à Marrakech, par le ministre de l’Économie et des finances, Mohamed Boussaid, lors de la 5è édition des Dialogues atlantiques à laquelle prenaient part plus de 300 décideurs de sphères différentes, politiques, chefs d’entreprises et société civile d’Afrique, des Amériques, des Caraïbes et de l’Europe, selon AfriqueInfos.

Placé sous le thème « Changer les cartes mentales: stratégies pour un espace atlantique en transition », ce forum apolitique envisage la création des canaux d’échange et de concertation entre les deux rives de l’Atlantique à travers des débats ouverts, ajoute la même source.

Les Etats-Unis deviennent le 4ème pays exportateur vers le Maroc avec 23,7 milliards de dirhams (MMDH), soit 6,4%, et le 5ème client du Royaume avec 7,7 MMDH (3,5%), dans une intervention, a précisé Bousaïd.

Il a invité les investisseurs marocains à explorer le marché américain, qui offre de grandes potentialités commerciales et économiques, se réjouissant que le Maroc, l’un des pays émergents, a réussi à drainer des investissements américains grâce à sa position géostratégique, ses potentiels et sa stabilité politique et économique.

L’accord de libre-échange, conclu entre le Maroc et les Etats-Unis d’Amérique, a été « bénéfique » pour le Royaume, a-t-il relevé, estimant que la réussite des accords de libre-échange doit être évaluée sur le long terme.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.