Le bureau national de l’Association marocaine des professeurs de philosophie a exprimé son « rejet du contenu » de la réforme relative à l’enseignement de l’éducation islamique, estimant que cette réforme remet en cause les principes même de la philosophie et constituent « un appel au dogmatisme et à l’extrémisme ».

L’association a ajouté, dans un communiqué, que les nouveaux manuels scolaires de l’éducation islamique déforment et altèrent les objectifs réels de la philosophie, soulignant que la déformation de l’image de cette discipline constitue une violation flagrante des principes constitutionnels et de la charte nationale de l’éducation et la formation ainsi que des principes des droits de l’homme et de l’enfant.

+La philosophie haram?+

L’Association a ainsi appelé au retrait de ces manuels scolaires et ce afin d’éviter « le trouble et l’extrémisme ».

Pour sa part, une source proche de l’Association des enseignants de l’éducation islamique a indiqué à alyaoum24 que ces critiques visent en premier le lieu la composante religieuse, mettant en garde contre l’instrumentalisation de l’idéologie pour faire passer certaines « fausses idées ».

Pour rappel, c’est à l’époque de Hassan (1970/80) que le cursus de la sociologie et de la philosophie à l’université a été supprimé et l’instauration de l’éducation islamique a été mise en relief dans le système éducatif marocain.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.