Des médias occidentaux et des internautes ont publié une lettre laissée par une syrienne d’Alep qui a préféré se donner la mort plutôt que d’être violée par les soldats de l’armée du régime après leur entrée dans cette ville.

Sur sa page Facebook, un internaute, qui se présente comme un secouriste, a publié une lettre écrite par une infirmière avant son suicide.

« Je suis une des femmes d’Alep qui seront bientôt violées (…) Je me suicide seulement parce que je ne veux pas que quelques éléments qu’hier avaient peur de prononcer le mot ‘Alep’ jouissent de mon corps », a-t-elle écrit, en ajoutant que le « Jour de la Résurrection a eu lieu à Alep et je ne pense pas que le Feu de l’Enfer sera pire que celui-là ».

Selon certaines informations, non vérifiées, quelques 20 femmes se seraient suicidées à Alep de peur d’être violées après l’entrée des forces du régime dans les quartiers Est de la ville, souligne le site d’information Alhurra.com.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.