VOICI LES DERNIÈRES NOUVELLES, CE VENDREDI:

  • La décompensation du butane, ce n’est pas pour demain: Un travail technique est en train d’être mené pour identifier les populations éligibles à une aide directe avant la décompensation de ce produit.
  • La baisse du taux directeur va-t-elle relancer l’économie ?: Après la baisse concédée au mois de septembre, la banque centrale récidive en abaissant son taux directeur de 25 points de base, à 2.5%.
  • 4.5 milliards de dollars à investir pour le développement du gaz naturel liquéfié: L’objectif sera d’en faire une importante source d’énergie électrique à partir de 2021. Plusieurs centrales à cycles combinés de gaz seront construites pour une capacité additionnelle de 3 900 MWN.
  • Les constructeurs automobiles asiatiques très intéressés par la plateforme Maroc: Les négociations sont en cours pour le montage d’une unité CKD devant produire de 50 000 à 100 000 véhicules par an.
  • La récente baisse de la bourse brouille les analystes: L’OPR de la CGI et l’introduction en bourse de Dar Saada devraient dynamiser les transactions. Les professionnels restent partagés sur le maintien de la performance des indices.
  • Les places financières de Casablanca et de l’Ile Maurice s’allient: Casablanca Finance City Authority s’est allié avec the Board of Investment Mauritus, place financière de l’Ile Maurice, à travers la signature d’un protocole visant la coopération entre les deux pays en vue de développer les places africaines.
  • La baisse des ventes a plombé les résultats d’Auto Hall à fin octobre : Auto Hall affiche des résultats en berne à fin octobre dans un contexte sectoriel difficile marqué par la baisse des ventes sur tous les segments d’intervention du concessionnaire.
  • Pétrole pique du nez: Sur fond de dissension entre les pays membres et de tensions géopolitiques, l’OPEP s’obstine à maintenir son niveau de production à 30 millions de barils par jours. S’affichant à moins de 60 dollars le baril, les cours du pétrole ont plongé de presque 50% au cours de l’exercice 2014.
  • Bourse: MASI cherche support désespérément : après avoir atteint un sommet annuel à plus de 12%, le Masi a entamé une phase de prise de bénéfices un peu plus profonde que prévu. A l’heure où nous mettions sous presse, il avait perdu la moitié de ses gains annuels en revenant à 6.7% de hausse annuelle.
  • Holcim-Lafarge: Premières pistes de synergies sur l’énergie. Lafarge Maroc sur un projet de revalorisation énergétique de déchets organiques. Possibles « complémentarités » avec Ecoval, filiale de Holcim Maroc. L’éolien reste stratégique pour Lafarge Maroc.
  • Résidences Dar Saada: A l’équilibre pour son premier jour de cotation. 211 052 titres échangés pour la séance de démarrage. Au prix de 214.95 DH l’action.
  • Assurance maladie: Tout le monde sera à l’AMO en 2018. Un sursis de 3 ans accordé à la population sous le coup de l’article 114. L’Anam prépare un projet d’amendement pour clarifier la loi.
  • Pourquoi mesurer le capital immatériel : Un instrument fiable pour les politiques publiques. Gros gain pour la compétitivité de l’entreprise.
  • Al Omrane Fès mise un demi-milliard de DH: La société Al Omrane Fès prévoit des investissements de l’ordre de 530.3 millions de DH pour l’exercice 2015.
  • Les banques premières bénéficiaires: En profitant d’un taux interbancaire plus avantageux et de conditions de refinancements plus favorables sur le marché, les banques profitent doublement des baisses du taux directeur de BAM. Pour cette dernière, ceci est loin d’être le principal objectif.
  • Lafarge se met au vert: Le cimentier Lafarge a fait le choix d’investir dans l’énergie verte. Aujourd’hui, 85% de l’énergie utilisée dans ses usines est d’origine éolienne.
  • Baisse du facteur flottant de DLM: Suite au franchissement du seuil de 5% à la hausse par la holding Hakam Abdelaltif Finance dans le capital de DLM, la Bourse de Casablanca a révisé le facteur flottant de cette dernière.
  • Colorado: 3.87 MDH levés par Colorado auprès des salariés.
  • AWB boucle sa levée obligataire: L’emprunt obligataire subordonné lancé par AWB a été entièrement souscrit. Les investisseurs institutionnels ont été intéressés par la tranche cotée A (au taux fixe) et les deux autres tranches non cotées C et D (au taux fixe et variable annuellement, respectivement).

 

Article19.ma

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.