Plus de 15.000 personnes, dont 4.000 combattants rebelles, voulaient quitter Alep dans le cadre de l’accord d’évacuation, a annoncé, mercredi matin, l’armée syrienne.

Ces évacuations étaient programmées à partir de ce mercredi à l’aube mais ont été repoussées. Dans les heures qui ont suivi, le cessez-le-feu s’est effondré.

L’accord d’évacuation aurait permis surtout à des milliers de civils et de rebelles de quitter les dernières poches insurgées de la ville septentrionale, où ils étaient assiégés pendant plus de quatre mois par l’armée et manquaient de tout. Des contacts diplomatiques sont toujours en cours, notamment entre la Turquie, l’Iran et la Russie, pour le remettre sur les rails. Déclenché en mars 2011, le conflit syrien a fait plus de 300.000 morts et provoqué le déplacement de plus de la moitié de la population.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.