Le PAM (Parti authenticité et modernité) a déposé mercredi 17 décembre, une proposition de loi incriminant le travail des employées de maison (khadimat al bouyout) dont l’âge est inférieur à 18 ans.

Parmi les préconisations du parti, la sanction de l’employeur mais pas seulement.

« On a tendance à sous-estimer le rôle de l’intermédiaire, un maillon important dans le recrutement des employés domestiques », souligne la députée.

La peine proposée : un an à trois ans de prison et une amende de 5.000 à 10.000 dirhams pour toute personne impliquée dans l’emploi domestique d’une mineure.

39.000 filles mineures, âgées entre 7 et 15 ans, travaillent comme employées domestiques.

Au total, pas moins de 86.000 enfants, âgés entre 7 et 15 ans, sont employés chaque année.

Ces chiffres, publiés en 2013 par le Haut-commissariat au plan, vont à l’encontre des conventions internationales ratifiées par le Maroc, rappelle Khadija Rouissi.

Article19.ma/ huffpostmaghreb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.