Le Qatar, qui s’apprête à accueillir la coupe du monde de Football de 2022, a officiellement annoncé, lundi, l’abolition de son système très controversé de parrainage (Kafala) des travailleurs étrangers.

L’annonce en a été faite par le ministre du travail, Issa Ben Saad Aljafali Anaimi, qui a affirmé que le système de la kafala sera remplacé dès ce mardi 13 décembre par un système contractuel.

Avec l’ancien système de parrainage les 2,1 million de travailleurs étrangers étaient obligés de disposer d’un parrain qatari, un individu ou une société, pour pouvoir travailler, changer d’employeur ou simplement quitter le pays.

Selon le ministre qatari, cette réforme est susceptible d’améliorer les conditions et les droits des travailleurs étrangers, l’ancien régime, rappelle-t-on, exposait la main d’œuvre étrangère à l’exploitation et les privait souvent d’une protection sociale.

Le nouveau système, basé sur un régime contractuel, garantit aux travailleurs étrangers, selon les responsables qataris, la liberté de changer d’emploi ou de quitter le Qatar et leur permet de bénéficier d’une meilleure protection de leur droit.

Le système de la Kafala et les conditions de travail des étrangers au Qatar faisaient l’objet de vives critiques au niveau international surtout depuis la désignation de ce pays pour abriter la coupe du monde de 2022.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.