Eric Zemmour trouve une tribune pour s’expliquer sur la énième polémique qui le touche: qu’il aurait prôné la déportation des musulmans de France.

Toutefois sa défense avait déjà débuté mardi, quand le journaliste italien qui l’avait interviewé a reconnu avoir lui-même ajouté le terme «déportation».

«On m’a accusé d’avoir dit un mot que je n’ai pas prononcé, on m’a accusé ensuite de ne pas avoir contredit un mot mais qui n’a même pas été prononcé… c’est une histoire extraordinaire, on a là une manipulation fantastique», s’est défendu ce jeudi le polémiste sur RTL…sur laquelle il officie par ailleurs, ce dont ses collègues ont fini par se plaindre. 

Toutefois, sur le fond, il n’a jusque-là pas contesté avoir pensé à un départ des musulmans français. Mais cette fois, il précise sa pensée et la tempère: «Il y a des citoyens français, on ne va pas faire partir des citoyens français. Il y a des étrangers, un état a le droit de dire aux étrangers « bon maintenant vous rentrez chez vous ». Entre les deux, il n’y a rien, c’est simple….»

Quitte à travestir la réalité…

Il maintient toutefois sa prédiction sur la «libanisation de la France» à venir avec «en perspective une guerre civile entre des communautés qui n’ont plus rien à se dire». Et d’appuyer: «La France historiquement c’est le pays des guerres civiles et des guerres de religion».

Enfin l’auteur du Suicide français en vient se poser en victime, quitte à travestir la réalité, s’insurgeant contre Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur, qui «vient dire qu’il faut manifester contre moi, se mobiliser contre moi, vous vous rendez compte, un ministre de l’Intérieur qui est chargé de faire respecter l’ordre et la sécurité des citoyens qui appelle à manifester contre un citoyen français».

Alors que le ministre de l’Intérieur a simplement condamné ses propos et appelé les Français «à manifester leur solidarité» avec les musulmans de France.

Pour lui, il n’y a «aucune incitation à la haine» dans ses propos, mais juste de l’analyse. «Je suis là pour défendre les idées, c’est tout».

Article19.ma/20minutes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.