Décidemment 2015 s’annonce mal pour le ministre de la Jeunesse et des sports, Mohamed Ouzzine, qui ne cesse d’accumuler critiques et cartons rouges. Après l’histoire de Messi et la fille du ministre en 2012, le fiasco de la cérémonie d’ouverture du Mundialito en 2013, vient s’ajouter à la liste serpillères, éponges et raclettes qui ont accompagné le match de quart de finale du Mundialito, samedi 13 décembre 2014.

unnamed

 ​( La séance de foot nautique lors du match opposant les joueurs mexicains de Cruz Azul aux australiens de Western Sidney, samedi 13 décembre 2014, pour les quarts de final du Mundialito)
Mais il fallait bien s’y attendre quand on a les yeux plus gros que le ventre.
Pour mettre la responsabilité sur le dos de quelqu’un afin que ‘ les grosses têtes ‘ puissent échapper au châtiment, Ouzzine n’a pas manqué de limoger Said Izka, directeur du complexe Prince Moulay Abdellah.
Mustapha Azeroual, directeur des sports du ministère de la Jeunesse et des Sports ainsi que Karim Akkari, secrétaire général du même ministère, ont tous les deux été suspendus de leurs fonctions en attendant le verdict que rendra l’enquête ouverte par le gouvernement au sujet de cette catastrophe.

Abdelilah Benkirane : « L’enquête devra aller aussi loin que possible »
Reçu par le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, lundi après-midi à Rabat, Ouzzine a pointé du doigt la société chargée de changer la pelouse, qui l’aurait trahi en lui faisant croire que le complexe Moulay Abdellah se dotera de la même pelouse que le stade Santiago Bernabeu de Madrid.
Ce qui est aberrant dans cette histoire n’est autre que les travaux qui auraient coûté à l’Etat pas moins de 220 millions de dirhams.
En colère, Abdelilah Benkirane a refusé de présenter ‘ un bouc-émissaire’ et a ordonné que ‘ l’enquête aille aussi loin que possible ‘, rapporte le quotidien arabophone ‘ Al Ahdat Al Maghribia’.
La toile offusquée 
Les citoyens marocains n’ont pas manqué de crier haut et fort leur indignation sur les réseaux sociaux. Des pages titrées ‘ Ouzzine dégage ‘ ou encore ‘ Ouzzine Out‘ , ont connu une grande affluence de followers.
Pour les internautes, Mohamed Ouzzine endosse l’entière responsabilité de la mascarade due aux inondations qu’a connues le complexe Moulay Abdellah, et ils ne sont pas les seuls. Plusieurs articles critiquent le ministre dont l’un titré  » la plus grande ‘ serpillère ‘ au monde … et le plus grand ‘ cran’ de l’univers’  « .
unnamed-1

Article19.ma

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.