Lors des rencontres Capitales au Palais de l’Institut de France, le grand écrivain Marocain, Tahar Benjelloun n’a pas fait dans la dentelle pour dire des « vérités » qui fâchent. Abordant, la récente re-élection de Benkirane, l’écrivain considère que cela est dû au fait qu’on « n’a pas expliqué au peuple les vrais valeurs de la démocratie » et comment il fallait voter plutôt « pour des gens biens » et non pour les islamistes du PJD.

Selon l’écrivain, le Parti Justice et Développement (PJD) est un parti « régressif », « rétrograde », « homophobe » et « raciste ».

En fait, M. Benjelloun s’exprimait lors de ces rencontres du 27 novembre 2016 sur la thématique: « Quel progrès imaginer pour plus de démocratie et de tolérance? »

Pour rappel, En 2016, s’organise la IVème édition des Rencontres Capitales au Palais de l’Institut de France, à l’occasion des 350 ans de l’Académie des sciences.

Article19.ma

1 COMMENTAIRE

  1. Juste un petit qui vous est échappé ou que vous ne vouliez pas dire franchement c’est que Les Islamistes ont tout simplement utilisé l’Islam donc la religion pour arriver à des fins purement politiques…: Gouverner…à n’importe quel prix…même si on se cache derrière une hypocrisie morbide…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.