Le directeur général du Centre cinématographique marocain (CCM), Sarim Fassi Fihri, a indiqué que l’absence du cinéma marocain du Festival international du film de Marrakech est due au haut niveau des films sélectionnés.

Fallait-il user d’une « discrimination positive » pour assurer la présence du cinéma marocain à ce festival comme le défendent certains critiques ?

« Il n’honore ni le Maroc ni le cinéma marocain de bénéficier d’une discrimination positive pour lui assurer une présence au Festival de Marrakech. Le cinéma marocain mérite mieux », a affirmé M. Fihri dans une déclaration à Hespress, en ajoutant que le cinéma marocain a également été absent de la compétition officielle lors d’autres éditions.

Pour ce qui est de l’hommage qui sera rendu au comédien Abderrahim Tounsi (Abderraouf), lors de cette 16ème édition, dont l’ouverture est prévue ce vendredi 2 décembre, il a indiqué qu’il s’agit d’honorer une figure qui a brillé pendant plus de 50 années.

« C’est une grande figure de la comédie marocaine qui a marqué le théâtre comique au Maroc alors que le cinéma marocain, qui était encore à ses premiers balbutiements et manquait de moyens, n’a pas su tirer profit du talent d’Abderrahim Tounsi qui aurait pu devenir une grande star du grand écran », a souligné M. Fihri.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.