Au Maroc, c’est l’impasse politique. La rencontre, mardi soir à Rabat, entre le chef du gouvernement désigné, Abdelillah Benkirane, et le leader du RNI, Aziz Akhannouch, n’a pas aidé à sortir de l’impasse pour la formation de la prochaine majorité gouvernementale.

« M. Akhannouch s’oppose toujours à la participation du Parti de l’Istiqlal au prochain gouvernement et n’envisage pas revenir sur cette position étrange, » rapporte le site arabophone Alyaoum24, proche des islamistes du PJD.

La rencontre entre les deux hommes, malgré l’atmosphère détendue qui l’a marquée, « n’a pas permis de dégeler la situation, » et les deux dirigeants politiques campant toujours sur leurs positions respectives, ajoute le site.

Seul solution envisageable dans ce, M. Benkirane devra prendre son mal en patience et attendre « l’arbitrage » du roi Mohammed VI, affirme-t-on.

Le souverain poursuit sa tournée africaine depuis une dizaine de jours et ne sera de retour probablement que la semaine prochaine.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.