Le directeur général de la Caisse de dépôt et de gestion, Abdellatif Zaghnoun, envisage démettre de leurs fonctions plusieurs directeurs des unités hôtelières dont l’implication a été prouvée dans des fraudes financières et administratives.

Des enquêtes, supervisées par M. Zaghnoun, ont révélé, selon le quotidien Almassae, des abus énormes au niveau de la gestion financière de certaines unités hôtelières dont des établissements qui n’apportent aucun bénéfice à la CDG alors que leurs directeurs bénéficient de gros salaires mensuels allant jusqu’à 3 millions par mois en plus de primes périodiquement.

Les résultats de cette enquête, entourée de beaucoup de discrétion, font état, notamment, de « mauvaise gestion financière, de l’incapacité de certains établissements hôteliers à réaliser leur autosuffisance, et de la mauvaise qualité des services dans des hôtels de 4 et 5 étoiles ».

La mauvaise gestion de ces établissements, précise la même source, contraint la CDG à « couvrir l’insuffisance financière de certains complexes touristiques nouvellement crées » bien qu’ils se trouvent dans des zones attractives.

M. Zaghnoun a été « très surpris en constatant le déficit de certains établissements touristiques », ce qui l’a conduit à intervenir et à décider de démettre de leurs fonctions certains directeurs et d’en muter d’autres, rapporte encore Almassae.

Le directeur de la CDG, selon la même source, a ainsi mis en place des critères stricts pour l’accès aux postes de responsabilité dans les unités hôtelières, des critères qui ne tiendront plus compte de l’ancienneté mais plutôt de la compétence et du niveau des études dans le domaine du management.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.