Des milliers de personnes ont défilé samedi dans le calme à New York et Washington pour réitérer le message contre la brutalité policière dont font les frais les populations afro-américaines et demander l’adoption d’une loi contre le « profilage raciale »

Les marches de ce samedi organisées à travers les Etats-Unis, et notamment dans la capitale fédérale et dans la Grande-pomme, sont le point culminant d’une semaine d’ « indignation » après la décision de grands jurys à Ferguson (Missouri) et State Island (région de New York) d’exonérer des éléments de la police directement impliqués dans la mort de deux Noirs, Michaël Brown, 18 ans et Eric Garner, 43 ans.

Ils étaient quelque dizaine de milliers à Washington et New York, de tous âges, en famille ou par groupes, Noirs et Blancs, encouragés par un temps relativement clément à battre le pavé en ce début d’après midi, à l’appel d’associations des droits civiques du pasteur Al Sharpton, et « Millions March », une coalition d’association de l’Empire State.

A Washington des milliers de personnes, avec en tête Al Sharpton, figure des droits civiques, en présence des membres des familles de Michael Brown, d’Eric Garner et de Tamir Rice, des Afro-Américains tués par des policiers blancs ces derniers mois, se dirigeaient vers la place du Capitole, siège du Congrès pour demander l’adoption d’une loi contre le profilage raciale.

A New York, la foule longue de près d’un kilometre s’est ébranlée depuis Washington Square park, au sud de Manhattan, en passant par la 5eme avenue, la 6eme avenue, puis Broadway pour se diriger vers Foley Square devant le siège de NYPD, la police de New York, encadrée par un important dispositif de police, mais également de jeunes volontaires des associations initiatrices de la « Millions March ».

Les mêmes slogans étaient scandés par la foule dans une ambiance calme : « la vie des Noirs comptent », « Qui protégez-vous » et « Qui servez-vous », « Pas de justice, pas de paix », « Ferguson est partout », « racisme = tyrannie » ou encore « arrêtez de tuer nos enfants ».

Article19.ma/Map

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.