Depuis 2015, pour faire face à une prétendue « crise migratoire », l’Union européenne (UE) a renforcé son arsenal de mesures répressives et sécuritaires à l’encontre des personnes en migration.

L’enfermement et la coopération avec les pays de transit et d’origine des migrant.e.s – véritables piliers des politiques européennes de contrôle des frontières depuis désormais une vingtaine d’années – sont également au cœur de l’« approche hotspot » promue par la Commission européenne dans son Agenda Migration de mai 2015.

Afin de multiplier les expulsions des boat-people qui réussissent, au péril de leurs vies, à braver les frontières européennes, des camps d’identification et de tri ont, ainsi, été ouverts dans les îles grecques et en Italie. Plus, pour maintenir les exilés toujours plus loin de l’espace Schengen, l’UE et ses États membres multiplient les « arrangements » visant à sous-traiter aux pays dits tiers non seulement la surveillance des frontières, mais aussi l’accueil des demandeurs d’asile.

Les conséquences de l’intensification de la guerre aux migrants à laquelle on assiste depuis le printemps 2015 sont aujourd’hui bien visibles : 4 000 morts en Méditerranée depuis le début de l’année 2016, transformation de la Grèce en archipel de camps, allégations de violences dans les hotspots italiens, multiplication des camps en Turquie, dans les Balkans et en Afrique.

Dans ce cadre, le réseau Migreurop et ses membres organisent la rencontre internationale « Encampement, enfermement et tri : désolation(s) et mobilisation(s) aux frontières de l’Union ».

La conférence – qui se tiendra le 26 novembre prochain à Rabat – vise à dresser un état des lieux des formes de privation de liberté et de mise à l’écart que subissent les étrangers en Europe comme en Afrique et à dénoncer les violations des droits qu’elles engendrent.

Ce sera également l’occasion de rendre visibles les actions de soutien et les mobilisations qui existent, notamment celles portées par les migrants eux-mêmes, et de réfléchir à des actions collectives contre les camps, les centres de détention et tout autre lieu d’enfermement des étrangers.

http://artice19.maArticle19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.