Considéré comme un « viagra » naturel d’origine marine, le concombre marin est menacé de disparition de la côte Atlantique du Maroc. Des « braconniers » des produits de la mer utilisent des embarcations sophistiquées pour piller ce trésor dans le golfe de Dakhla.

Selon le journal Libération, des embarcations affrétées par des trafiquants « peu soucieux » de la protection de la faune marine, font appel aux services de « plongeurs spécialisés » d’El Jadida ou de Oualidia afin d’extraire ce précieux produit, formellement interdit à la pêche et au commerce.

Une fois les produits collectés et chargées à bord d’embarcations restées au large loin des zones de contrôle policier, « les trafiquants se retrouvent à un point convenu auparavant et échangent leur marchandise contre de la cocaïne ou d’autres produits prohibés. » L’un des points de vente du concombre marin marocain serait la Mauritanie.

A noter que le concombre de mer se négocie entre 350 et 700 dirhams le kilogramme, précise le journal.

Le concombre de mer est un élément essentiel pour la sauvegarde de la biodiversité marine. Il est très prisé pour ses vertus nutritives et médicinales et son grand apport en vitamines, ajoute la même source.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.