Il a filé à l’anglaise, l’ami du Polisario et président à vie du Zimbabwe car il s’est senti « à l’étroit » ou plutôt « persona non grata » à Marrakech après la « glaciale » réception royale de mardi à la COP22.

Le dictateur Robert Mugabe qui devait assister, ce mercredi, au sommet des chefs d’Etat et de gouvernement africains, a disparu de la scène sans laisser de traces, affirme-t-on dans la zone bleue de l’ONU.

Son absence n’a pas empêché les invités de la cité ocre de poursuivre leurs travaux en toute sérénité, note-t-on.

Les africains ont par ailleurs, confié au Roi Mohammed VI la mise en oeuvre de la Déclaration du premier sommet africain de l’action en faveur d’une co-émergence continentale.

Dans cette Déclaration, adoptée lors de ce sommet tenu en marge de la COP22, les Chefs d’Etat et de Gouvernement africains ont invité le Souverain, “en relation avec le président en exercice de l’Union africaine, à œuvrer pour la mise en œuvre » de ce document.

Article19.ma

1 COMMENTAIRE

  1. vous racontez n’importe quoi .si il est à Marrakech c’est qu’il etait invité…..et ‘est le Maroc qui a lancé les invitations ,donc le roi .et le fait qu’il est l’ami du polisario ne change rien ….le roi a bien reçu le president du Nigeria ,grand soutien du polisario .si le roi voulait le snober ,le protocole ne l’aurait pas laissé arriver jusqu’à lui .
    le president du zimbabwé a dû sentir trés fort l’alcool , il est toujours ivre …

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.