Contre vents et marrées Benkirane réaffirme sa volonté d’avoir l’Istiqlal et son leader Chabat à ses côtés au sein de la prochaine coalition gouvernementale. Et pour être plus clair, il rejette tout « compromis » à ce sujet.

Dans une vidéo de près d’un quart d’heure enregistrée le 5 novembre et mise en ligne, ce lundi soir (14 novembre 2016) sur le site officiel du PJD, Benkirane a tenu à informer ses fidèles des derniers développements concernant les consultations politiques en cours.

« Je n’accepterai de personne de porter atteinte à la dignité des citoyens… et de se comporter comme s’il était le chef du gouvernement…c’est inacceptable, » a-t-il déclaré devant la direction de son parti (la commission nationale), sur un ton qui exprime la colère afin de passer le message à Aziz Akhannouch.

Akhannouch, le nouveau leader du Rassemblement National des Indépendants (RNI) avait auparavant exhorté Benkirane « d’exclure » l’Istiqlal de la coalition, comme « condition préalable » avant le « OK » pour la participation de son parti au nouveau cabinet.

Benkirane a tranché le débat ce soir en affirmant: « Je ne laissera pas tomber Chabat malgré ce qui s’est passé autrefois entre nous (différends)…Chabat a récemment pris une position courageuse et d’un brave homme » en faveur du PJD.

Hamid Chabat avait refusé de s’associer au PAM pour bloquer la formation du cabinet Benkirane III, et ce, avec des « stratagèmes diaboliques, » dit-il.

Est-ce que « le blocage » en cours va-t-il durer quelques semaines encore ou plutôt le Maroc va entrer dans une crise politique qui nécessiterait l’intervention du roi Mohammed VI, comme le souhaite Benkirane?

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.