Une bonne nouvelle pour les fans de Saâd Lamjarred. La confrontation entre le chanteur en détention et sa « victime » aura lieu la semaine prochaine « Incha’Allah », a annoncé Imad Hawari, le producteur et présentateur de la chaîne libanaise “ Arabica TV ”.

Hawari a également révélé que les parents du chanteur ont pu visiter leur fils en prison. Une autre visite a été programmée pour lundi prochain.

Les avocats de Lamjarred auraient réussi à négocier que leur client reçoive de la visite, ainsi qu’une date pour la confrontation avec Laura Prioul.

Une confrontation qui n’a toujours pas eu lieu faute du « choc psychologique » dont souffre la victime, qui se dit « incapable » de faire face à son agresseur, ajoute la même source.

Article19.ma

1 COMMENTAIRE

  1. Voila une très bonne décision prise par cette grande marque de boisson PEPSICOLA d’arrêter la diffusion à la télévision du spot publicitaire tourné avec le chanteur quelques mois auparavant. Une grande marque qui ne veut pas se voir salir sa réputation, le groupe immobilier ADOHA est entrain de retirer progressivement l’ensemble de ses publicités en format 4*3 avec lui et même l’opérateur de télécommunications koweïti, présent dans plusieurs pays du Moyen-Orient, avait également fait appel à Saad Lamjarred pour le tournage d’un spot publicitaire pour le mois de ramadan. Cette campagne a pris fin le jour de l’Aïd et a été remplacée par une nouvelle publicité. Et non pas comme certaine grande personnalité dans le gouvernement de Benkirane. C’est même pas très bien fait pour lui, il le mérite. Il doit y avoir quelqu’un qui le stop de faire ces conneries. La fille agressée est une française âgée de 20 ans. Elle travaille dans une boite de nuit », affirme Maître Brahim Rachidi, avocat de Saad Lamjarred dans une interview accordée à Radio Aswat. Il a également indiqué qu’il n’y a aucune « machination » contre le Maroc. Il y a même un antécédent, il a commencé en 2010 et aux USA à faire ces conneries il s’en est sortie en fuyant les USA après avoir payé une caution et était contraint à ne pas quitter les USA. Aux USA, il chantait dans des bars et boites de nuit. En se soulant et en se droguant, il perd control. Je me demande comment un homme peut passer de voyou à une star. Il se croit atteindre le ciel et il se permet de faire quoi que se soit sans être arrêter. Aussi je me demande pourquoi notre Ministre de la culture veut se salir sa réputation dans une affaire pareille? Est-ce que Mr. l’mjerred n‘est pas un simple citoyen Marocain avec une carte d’identité comme tous les Marocains. Est-ce qu’il n‘y a pas d’autres Marocains arrêtés partout dans le monde? Comme exemple un autre citoyen Marocain, le boxeur Hassan Saada est toujours arrêté avant même l’ouverture des jeux olympique au Brésil pour la même connerie et l’affaire n’a pas coulé autant d’encre. Pourquoi ne pas les aider et les défendre comme on le fait pour ce mecque? ……………….J’espère que quelques années de prison le corrigeront en le mettent enfin sur la bonne voie
    C’est comme un scorpion, là où il passe, il laisse des traces. Depuis son incarcération en octobre à Paris pour une histoire de « viol », Saad Lamjarred fait face à une série de rumeurs son comportement peu digne d’un gentleman.
    Selon le site indépendant Baboubi, le chanteur marocain aurait déjà « des antécédents » d’abus sexuel. C’est lors d’un séjour en Tunisie que Lamjarred aurait commis un impair. Il s’est introduit dans la chambre de deux danseuses belges qui l’accompagnaient lors de son concert, et a tenté de violer l’une d’elles. Les deux femmes allaient déposer une plainte au consulat belge à Tunis si les assistants de l’artiste n’avaient pas intervenu à temps, en offrant une somme de 50 mille euros en contrepartie du silence des deux « victimes ».
    Décidément sous l’emprise de l’alcool, l’interprète de “Ghaltana” se permet de dire bonsoir aux deux filles en tenue d’Adam, ajoute la même source.
    . Double Mick

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.