Alors qu’ont lieu à Marrakech les débats de la Cop22 sur le réchauffement climatique, voici 5 adresses qui s’inscrivent dans une vraie démarche environnementale.

Maroc: Bab El Oued Ecolodge, une oasis dans l’oasis

Bab el Oued Ecolodge, au pied du Jbel Kissane. ©DR

Entre Zagora et Ouarzazate, au pied du Jbel Kissane se trouve une des oasis les plus luxuriantes de la Vallée du Draa. Là, Mathilde, originaire de la Lorraine, et Zine, natif du lieu, se sont inspirés de l’architecture des kasbahs du sud marocain pour réaliser six chambres et suites bioclimatiques: tout est en pisé, en paille, en roseaux, tamaris et bois de palmiers.

La philosophie des propriétaires invite à profiter dans les meilleures conditions de confort de ce cadre naturel enchanteur classé réserve de la biosphère. Le tout en minimisant son empreinte. La piscine -équipée d’un filtrage naturel des eaux usées – et le hammam sont chauffés au solaire.

Les chambres, décorées avec soin, sont équipées de climatisations réversibles, les douches à l’italienne de mousseurs. Tri sélectif, utilisation de produits d’entretien naturels, recyclage des déchets: tout est pensé et tout est bio, des draps en coton d’Egypte aux produits de bain à base d’ambre, de jasmin, de musc ou de patchouli, sans oublier les repas.

Car Bab El Oued, c’est aussi une ferme bio où sont cultivés dans les règles de l’art, pas moins de 70 sortes de légumes, fruits, céréales et plantes aromatiques et où poules, lapins, oies et autres canards, sont nourris au grain…

Bab El Oued Ecolodge. A partir de 75 € la nuit avec petit-déjeuner avec en plus 2,5 € de taxe éco par nuit et par personne.

Pérou: Inkaterra, une immersion en Amazonie

Le lodge est immergé dans la forêt.

Voici un pionnier dans son domaine: depuis plus de 30 ans, Inkaterra est un exemple en matière d’écotourisme. Imaginé au sein d’une réserve privée de 200 hectares, à 35 minutes de vol de Cusco dans la région de Madre de Dios, cet écolodge offre aux amoureux de la nature l’occasion rare d’associer découverte et luxe décomplexé. Le tout grâce au soutien apporté à la recherche et à la préservation de la biodiversité amazonienne au sein de l’ITA Conservation Projects. Une aide qui lui a valu de remporter de nombreux trophées et récompenses.

Les 35 superbes bungalows sur pilotis (80m2 pour les plus luxueux, avec terrasse sur le fleuve, jacuzzi et douche extérieure) sont entièrement réalisés en bois et chaume récoltés sur site. Les voyageurs disposent d’un niveau de confort et d’une qualité de service inédits au cœur de la jungle: bar, restaurant, spa offrant des rituels de soins 100% naturels… Tout y est, y compris la cabane aménagée au sommet de la canopée pour écouter les rumeurs de la forêt et observer son bestiaire enchanté.

Inkaterra Reserva Amazonica. Compter à partir de 400 € pour un séjour de 3 jours/2 nuits en pension complète, activités et excursions incluses.

France: Instants d’Absolu, un bout du monde auvergnat

Une ferme posée au bord du lac du Pêcher, dans les monts d'Auvergne. ©

A peine une heure de route depuis Clermont-Ferrand et c’est déjà l’aventure qui guide vos pas jusqu’au haut plateau du Cézallier.

Epris de grands espaces, Laurence Costa et Daniel Siegel ont restauré une ferme tricentenaire, posée telle une naufragée solitaire sur les rives du lac du Pêcher.

Ambiance paisible dans les chambres. © Ludovic di Orio

Ici, la nature est reine et prend, l’hiver, des allures de Grand Nord… Pour en savourer la beauté sauvage, ils se sont inspirés des écolodges africains, façonnant chacune de leurs pièces et des 13 chambres et suites comme des cocons où se ressourcer après une journée au grand air.

Décoration rustique chic dans la vaste salle commune où l’on dîne face au cantou, l’immense cheminée traditionnelle. Elle fait le bonheur des hôtes au retour d’une balade en raquettes ou à ski joëring sur les pentes enneigées des volcans, tout autant que le Spa boréal (sauna, hammam et bain nordiques) ouvert sur l’horizon. Pas de télévision ni de wifi: aucune mauvaise onde ne vient troubler la quiétude de ce lieu atypique conçu pour révéler et sublimer un environnement classé Espace naturel sensible.

Instants d’Absolu. A partir de 118 € par personne, dîner, accès au spa et petit déjeuner inclus.

Océan Indien: Otentic, l’île Maurice version originelle

Il y a un peu moins de deux ans ouvrait sur sa côte est le premier écolodge de l’île Maurice. Réalisé en matériaux recyclés et bois de récupération, il se compose de 12 tentes sur pilotis aménagées entre lagon et rivière.

Panneaux photovoltaïques, chauffe-eau solaires, tri des déchets, collecte et stockage des eaux de pluie… L’essentiel y est. Par contre oubliez le superficiel: les jet-skis et autres séances de parachute ascensionnel. Ici, on pagaie sans bruit sur l’onde, des kayaks et des stands up paddle sont mis à disposition gracieusement, ainsi que, pour explorer les environs terrestres, des VTT.

On est certes loin des fastes de l’hôtellerie de luxe auquel la destination nous avait habitués mais tout proche de la perfection côté respect de l’environnement puisque l’ensemble des infrastructures du lodge est démontable.

Outre la garantie d’un séjour en harmonie avec la nature, Otentic, comme son nom l’indique, propose une véritable expérience mauricienne: on y séjourne simplement mais confortablement, aux bons soins d’une équipe 100% locale qui apporte sourire et chaleur jusque dans l’assiette! Les spécialités locales, préparées par deux cuisinières du village voisin, sont à tomber…

Otentic . A partir de 150 € la nuit et de 175 € à partir de la mi-décembre, petit-déjeuner inclus.

Namibie: Hoanib Skeleton Coast, seuls sur Mars

Un troupeau d'éléphants passe devant le lodge. © Eric Martin pour le Figaro Magazine.

La dernière réalisation du groupe Wilderness Safari en Namibie est aussi l’une des plus abouties en termes d’écoresponsabilité. Il faut dire qu’investir la mythique Skeleton Coast, joyau naturel aussi grandiose que fragile, valait bien quelques efforts…

Des chambres avec vue... sur les étoiles. © Eric Martin pour le Figaro Magazine

Aménagé dans une vallée lunaire du Damaraland, aux abords de la rivière Hoanib, le camp compte une tente lobby où se niche un confortable salon et une salle de restaurant immaculée ainsi que 8 tentes, dont une familiale. Elles sont toutes réalisées de manière à optimiser une climatisation et l’apport de lumière naturelles. Passons sur la décoration réussie, qui s’inspire des lumières et couleurs de cette zone désertique, pour évoquer les innovations à l’œuvre dans ce camp dernière génération: le plastique recyclé et le béton ciré ont ici remplacé le bois dans la réalisation des pans de mur et des plates-formes soutenant les structures. Le tout est 100 % démontable et 100 % autonome en électricité grâce à un réseau de panneaux solaires.

Ajoutez à cela la présence sur le site du QG du Dr Flip Stander, spécialiste des lions du désert, vous obtenez l’une des plus belles réussites en matière d’écolodge en Afrique australe.

Source: lefigaro.fr

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.