De Dakar, dans son discours télévisé à l’occasion du 41e anniversaire de la Marche Verte, le Roi Mohammed VI a attiré l’attention de la classe politique marocaine sur le fait que la formation d’un cabinet ne doit pas être confondue avec « le partage d’un butin électoral « , tout en soulignant que le Maroc a besoin d’un gouvernement « sérieux » et « responsable ».

Le Roi a fait allusion aux difficultés que rencontre Benkirane dans la formation du nouveau gouvernement et qui durent depuis près un mois, à cause des divergences au sein des partis politiques.

« Toutefois, la formation du prochain gouvernement ne doit pas être une affaire d’arithmétique, où il s’agit de satisfaire les desideratas de partis politiques et de constituer une majorité numérique, comme s’il était question de partager un butin électoral, » a averti le Souverain.

Par ailleurs, le monarque a souligné que « le gouvernement, c’est plutôt un programme clair et des priorités définies concernant les questions internes et externes, avec l’Afrique au premier chef. Un gouvernement apte à aplanir les difficultés héritées des années passées, concernant le respect des engagements du Maroc vis-à-vis de ses partenaires. »

Le Roi a ajouté: « Le gouvernement est une structuration efficace et harmonieuse qui s’adapte au Programme et aux priorités. C’est un ensemble de compétences qualifiées, avec des attributions départementales bien définies.

Je veillerai, donc, à ce que la formation du prochain gouvernement se fasse conformément à ces critères et suivant une méthodologie rigoureuse. Et Je ne tolérerai aucune tentative de s’en écarter.

De fait, les Marocains attendent du prochain gouvernement qu’il soit à la hauteur de cette étape décisive. »

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.