Colère Saoudienne – Un ministre Tunisien démis de ses fonctions pour avoir lié « wahhabisme » et « terrorisme » On ne critique pas l’Arabie Saoudite quand on est un pauvre pays comme la Tunisie.

share on:

Le ministre tunisien des Affaires religieuses Abdeljalil Bensalem a été limogé vendredi pour «atteinte aux fondements de la diplomatie tunisienne», au lendemain de ses propos établissant un lien entre « le wahhabisme » et « le terrorisme. »

Un communiqué de la présidence du gouvernement a annoncé que le ministre des Affaires religieuses « a été relevé de ses fonctions ».

Ben Salem avait affirmé jeudi 3 novembre, lors d’une audition au Parlement, avoir «osé» interpeller l’ambassadeur d’Arabie saoudite à Tunis, ainsi que le secrétaire général des ministres de l’Intérieur arabes – un Saoudien – sur l’influence néfaste du wahhabisme saoudien en tant que «vecteur du terrorisme».

Dans la soirée du jeudi 3 novembre, le ministre avait néanmoins tenté de se rétracter en affirmant, dans un communiqué, que la relation avec Riyad était «pleinement harmonieuse» et «au service de [la] religion». «Sa solidité est telle que rien ne peut la troubler», avait-il ajouté.

Las, ce mea culpa desespéré n’a pas empeché l’éviction d’Abdeljalil Ben Salem du gouvernement.

Le ministre de la Justice Ghazi Jeribi aurait la charge, par intérim, du ministère des Zffaires religieuses.

unnamed-20

Article19.ma

share on:

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.