La situation va de mal en pire pour la célèbre et riche femme d’affaires Hind El Achabi. Après avoir été accusée « d’adultère, » El Achchabi a été condamnée jeudi à trois ans de prison ferme par le tribunal de première instance de Rabat.

La dirigeante du groupe «Dalia Développement» n’est pas la seule à payer le prix fort. Mohcine Karim Bennani, un homme d’affaires lui aussi impliqué dans cette histoire,  sera à son tour privé de sa liberté pour les trois ans à venir.

Mais ce n’est pas tout. Une somme de 200 millions de centimes devra être versée par El Achabi comme indemnisation à son mari Sadeq Mohamed Saleh Marafi, un diplomate Koweïtien.

Les deux accusés avaient conclu leur acte de mariage au Mali, tandis qu’El Achabi n’avait toujours pas divorcé de son premier mari, ce qui a compliqué encore plus l’affaire, ajoute Alyaoum 24.

Les faits de l’histoire remontent  au mois d’août dernier, lorsque Saleh Marafi a déposé une plainte contre sa femme pour trahison conjugale, adultère et arnaque. Le plaignant a demandé par la même occasion un test de paternité concernant leur deuxième fille…

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.