Après avoir comparu, vendredi, devant le juge d’instruction parisien, le chanteur marocain, Saad Lamjarred a été transféré à la prison de fleury-mérogis où il passera 4 nuits en détention provisoire, et ce, avant la confrontation avec sa victime, a-t-on appris de sources concordantes.

L’artiste a été interpellé, mercredi dernier, suite à une plainte pour « viol avec violence » et tentative de « séquestration » dans un hotel au centre de Paris. La plainte a été déposée par une jeune française dont le nom n’a pas été révélé par la police ni la justice.

unnamed-41

Pour Lamjarred, le complot est flagrant: « le Polisario et l’Algérie » l’ont ciblé et tendu un piège suite à « ses propos » concernant le Sahara marocain, a-t-il devant le juge d’instruction.

Les mêmes arguments ont été avancés par ses avocats. 

Selon Maîtres Jean-Marc Fedida et Brahim Rachidi, le chanteur marocain aurait été piégé par l’Algérie et le Polisario, à cause de l’intérêt que leur client a porté récemment sur la question du Sahara, rapporte le site satirique Baboubi.

unnamed-42

En attendant, la star de la chanson marocaine va passer sa première nuit en détention en compagnie de la plèbe. 

Récidiviste, Lamjarred a été « sous l’effet de l’alcool et de la cocaïne » quand il avait agressé la jeune fille française, selon les médias français.

La justice dira bientôt si l’artiste est coupable ou innocent, mais une chose est certaine, Lamjarred a été sauf un « Maalem » (Maestro) car il a tout fait pour rater son show parisien de samedi, et qui était tant attendu par des millions de fans.

Quel gâchis!

Affaire à suivre…

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.