Les obsèques de feu Abdellah Baha, ministre d’Etat, la candidature du Maroc à l’organisation de la 22ème conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques (COP22) en 2016 et les dépassements en matière des droits de l’Homme enregistrés dans les régions du sud de l’Algérie, font l’essentiel des sujets traités par la presse nationale paraissant ce mercredi.

La presse indique que les obsèques de feu Abdellah Baha, ministre d’Etat, décédé dimanche près de Bouznika dans un accident ferroviaire à l’âge de 60 ans, ont eu lieu mardi au cimetière Chouhada à Rabat, en présence de SAR le Prince Moulay Rachid.

Et d’ajouter qu’après les prières d’Addohr et du mort à la Mosquée Chouhada, le cortège funèbre s’est dirigé vers le cimetière Chouhada où le défunt a été inhumé, en présence notamment de membres de la famille de feu Abdellah Baha, de conseillers de SM le Roi, du chef du gouvernement, des présidents des deux chambres du Parlement, du chambellan de SM le Roi, des membres du gouvernement, de l’Inspecteur général des FAR, Commandant la zone Sud, du commandant de la Gendarmerie royale, du directeur général de la sûreté nationale, de dirigeants et membres du PJD et de plusieurs personnalités civiles, politiques, associatives et militaires.

SM le Roi Mohammed VI avait adressé un message de condoléances au Chef du gouvernement dans lequel le Souverain a exprimé à M. Benkirane, et à travers lui, aux membres du gouvernement, Ses sincères condoléances et Ses sentiments de compassion suite à cette perte cruelle, implorant le Tout-Puissant de leur accorder patience et consolation, rappellent les journaux, notant que le Souverain a également adressé un message de condoléances et de compassion à la famille et aux proches de feu Abdellah Baha, implorant le Très-Haut de leur procurer patience et réconfort et de les aider à surmonter cette disparition.

Au sujet de  la candidature du Maroc à l’organisation de la 22ème conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques (COP22) en 2016, les publications soulignent que lors de son intervention devant la réunion de la Conférence ministérielle africaine pour l’environnement (AMCEN), la ministre déléguée chargée de l’Environnement, Hakima El Haite, a présenté les efforts entrepris par le Royaume en matière de lutte contre les changements climatiques, mettant en exergue l’engagement du Royaume dans la transition énergétique et la croissance verte.

Selon la ministre, l’organisation par le Maroc de la COP22 serait le couronnement des efforts déployés par le Royaume dans le domaine du développement durable en général et de la lutte contre les changements climatiques en particulier, ajoutent les journaux.

Et de souligner que l’annonce de la candidature du Maroc a été accueillie favorablement par l’ensemble des pays africains représentés à la 20ème conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques .

S’agissant des dépassements en matière des droits de l’Homme enregistrés dans les régions du sud de l’Algérie, les quotidiens soulignent qu’Amnesty International a qualifié de « très graves » les dépassements en matière des droits de l’Homme enregistrés dans les régions du sud de l’Algérie, en particulier à Ghardaïa et Touggourt.

« Ce qui se passe à Ghardaïa, à Touggourt et plus généralement au Sud du pays est très grave et très préoccupant », a assuré la directrice d’Amnesty International-Algérie, Hassina Oussedik, dans une interview publiée mardi par un média local, rapporte la presse, ajoutant qu’Amnesty a relevé « une très forte dégradation de la situation des droits humains » dans cette partie du pays, alors que « des communautés qui vivaient ensemble sont actuellement non seulement divisées mais sont rentrées dans un cercle de violence ».

Par ailleurs, les journaux s’arrêtent sur une étude intitulée « Global Peace Index » (Indice mondial de la Paix) au titre de l’année 2014 du prestigieux think tank américain Institute for Economics and Peace (IEP), qui souligne que le Maroc demeure un havre de stabilité et de paix dans une région en proie aux tumultes et à l’insécurité.

Les 22 critères rigoureux retenus par l’IEP en matière de paix et de stabilité classent le Royaume en tête des pays du Maghreb (Maroc, Tunisie, Mauritanie, Libye et Algérie) et d’Afrique du nord (Maroc, Algérie, Tunisie, Libye et Egypte), ajoute la presse.

L’actualité culturelle reste dominée notamment par la 14ème édition du Festival international du film de Marrakech qui se poursuit dans la cité ocre.

Côté sport, la presse réserve une large place à la Coupe du monde des clubs de football Maroc 2014 (10-20 décembre à Rabat et Marrakech).

Dans l’actualité internationale, les publications s’intéressent notamment au 35ème sommet des Etats du Conseil de la coopération du Golfe (CCG), au rapport de la Commission du Renseignement du Sénat US sur les méthodes d’interrogatoire utilisées par l’agence d’espionnage américaine « CIA » contre les accusés du 11 septembre 2001 et aux derniers développements de la crise en Syrie.

Article19.ma/MAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.