La facture est chère, très chère. Si l’on se fie aux résultats d’une étude publiée mercredi, le Maroc aurait perdu plus de 300 millions de dollars depuis l’interdiction de la VOIP par les autorités.

Les recherches ont été menées par deux économistes américains Erik Brynjolfsson et Joohee Oh qui ont analysé l’impact économique du blocage de plusieurs services internet, notamment la VOIP.

Il en ressort ainsi que la non-utilisation des applications de type whatsapp, Viber ou encore Skype a fait perdre 320 millions de dollars à l’économie nationale. Pour faire leur calcul, les deux chercheurs ont pris en compte le nombre de jours de blocage, l’impact économique de ces applications sur l’économie, le tout en fonction du PIB national.

Ainsi, en 182 jours de blocage le royaume a eu un manque à gagner de 320 millions dollars. D’autres pays comme l’Inde, l’Arabie Saoudite, le Pakistan ou encore le Congo ont décidé d’interdire la VOIP, ce qui est synonyme pour eux de pertes pour leur économie.

Au Maroc, la décision a été prise par l’Agence nationale des réglementations des télécommunications (ANRT) en janvier dernier justifiant une absence de licence pour ces applications et un manque à gagner pour les opérateurs nationaux.

Source: bladi.net

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.