Alors que tout ce qui occupe les esprits des politiciens, à présent, sont la coalition gouvernementale, Abdelilah Benkiran, le secrétaire général du PJD, a pris semble-t-il, « une position critique » vis-à-vis d’une page Facebook “liée” à son parti.

Intitulée “Les chevaliers du PJD”, la page Facebook critique un bon nombre d’hommes politiques, allant même jusqu’à les insulter. Plusieurs ministres du dernier gouvernement dirigé par Benkirane, ont aussi été ciblés par les publications de la page, qui ne se soucie de personne lorsqu’il s’agit de donner son avis, et celui de “la majorité des sympathisants et militants du parti” selon ses propos.

Ahmed Toufiq ministre des Habous et des Affaires islamiques, Aziz Akhannouch, le ministre de l’Agriculture et de la pêche, Salaheddine Mezouar Ministre des affaires étrangères et de la Coopération ont tous été méchamment attaqués par cette page. Nabila Mounib chef du FGD, et Ilyas El Omari leader du PAM, n’ont pas échappé non plus aux multiples attaques de l’administrateur de la page.

Lors d’une réunion avec les parlementaires du parti de la lampe, Benkirane n’a pas caché son embarras ni sa colère envers cette page, qui selon lui ne représente en aucune manière le PJD.
“Des pages Facebook publient des choses qu’elles lient au parti et aux membres du parti, alors que la vérité est tout autre…. Tout ce qui se partage sur les réseau sociaux s’utilise contre nous, et c’est notre parti qui paie au prix fort” témoigne Benkirane.

Tandis que le secrétaire général du PJD ne cesse de répéter que cette page ne reflète pas l’avis des militants du parti, l’administrateur de la page a quant à lui une autre perception de la situation. Suivie par environ 130.000 internautes, la page a récemment partagé un communiqué, où elle confirme que tout ce qui se dit sur la page représente parfaitement l’opinion des militants et sympathisants du PJD.

Le communiqué a aussi rapporté l’intention de la page à continuer ses publications, malgré les propos tenus par Benkirane.

“C’est la page qui portera la responsabilité de ce qui est publié, et non le parti qui a son propre site ainsi que ses propres communiqués”, explique -t- on, selon le site Hespress.

Rappelons que la page avait accusé Akhannouch d’autoritarisme et Ahmed Taoufiq d’avoir failli à ses promesses au peuple.

Selon la même page le RNI aurait exigé “un autre chef du gouvernement choisi du PJD autre que Benkirane, un relevé de la situation financière du parti, et un changement au niveau des discours de Benkirane”.

Ahmed Taoufiq les aurait, quant à lui, promis de se mettre aux côtés du peuple contre “les pressions exercées sur les imams” leur exclusion et tout ce qui peut porter “atteinte aux mœurs” des citoyens.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.