Près de 100 personnes poursuivies dans des affaires liées au terrorisme ont été déférées, jeudi 3 octobre, devant le tribunal antiterroriste de Salé, dont 13 cas ont été examinés par le tribunal, l’examen des autres dossiers ayant été reporté à une date ultérieure, a-t-on appris ce samedi.

Pour ce qui est des cas examinés par le tribunal, ils concernent des personnes poursuivies pour constitution de bande en vue de préparer et de commettre des actes terroristes, apologie d’actes et d’organisation terroristes, et tentative de rejoindre Daech en Syrie et en Irak.

Le tribunal a ainsi condamné 10 des mis en cause à des peines allant d’un à 5 ans de prison et au paiement d’une amende de 10.000 dh chacun, et a acquitté 4 autres, poursuivis dans 3 dossiers relatifs à l’apologie d’actes terroristes, et dont certains ont été condamnés dans d’autres affaires de terrorisme.

Dans ce cadre, un père et son fils ont été poursuivis pour des menaces de mort qu’ils ont proférées, à travers Facebook, à l’encontre d’un Imam de mosquée au cas où il ne cesserait pas de critiquer Daech.

Dans ses déclarations devant le tribunal, le père (48 ans) a souligné que son fils (23 ans), qui avait épousé les idées extrémistes et fait allégeance en 2015 à Al Baghdadi, avait ouvert un compte sur Facebook pour faire la propagande de Daech, ajoutant que c’est encore le fils qui a écrit et a adressé les menaces de mort visant l’Imam.

Il a également fait savoir que son fils voulait rejoindre les rangs de Daech et que c’est encore lui qui avait adressé les menaces à l’Imam en utilisant le téléphone appartenant au père.

Pour ces faits, le tribunal a condamné le père à un an de prison ferme et le fils à 5 ans d’emprisonnement.

D’autre part, le tribunal a condamné à 5 ans de prison un autre accusé qui a avait été expulsé avec sa famille de Turquie vers le Maroc.

Le mis en cause (38 ans), un marchand ambulant, qui avait déjà été condamné dans des affaires de terrorisme, a planifié, après sa sortie de prison en 2008, de rejoindre l’organisation de l’EI avec ses 3 autres frères lesquels ont rejoint les djihadistes en Syrie.

Il a ainsi réussi à réunir une somme de 120.000 dh et à obtenir les passeports aux membres de sa famille avant d’acheter des billets aller-retours Casablanca-Istanbul puis vers une ville frontalière avec la Syrie. Mais sa tentative d’infiltration en sol syrien a été déjouée par la police.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.