La peine de quatre mois de prison prononcée contre le rappeur Mouad Belghawat, considéré comme le chanteur du mouvement pro-réforme au Maroc, a été confirmée lundi par une cour d’appel de Casablanca, a indiqué une source judiciaire.

Interpellé au printemps dernier en marge d’une rencontre de football, « Lhaqed » (« le rancunier », son surnom), 26 ans, a déjà purgé l’intégralité de cette peine. Mais il avait indiqué à sa sortie de prison en septembre vouloir maintenir « la procédure en appel afin de prouver (son) innocence ».

La partie civile avait également interjeté appel, selon la source judiciaire.

Déjà emprisonné à deux reprises, le rappeur avait de nouveau été condamné en juillet, pour « ébriété sur la voie publique » et « atteinte à agents des forces de l’ordre ».

Human Rights Watch (HRW) avait dit craindre un jugement « inéquitable » et à caractère « politique ». « Un procès en appel devra, s’il a lieu, étudier de manière équitable l’ensemble des preuves et entendre tous les témoins », avait ajouté l’ONG internationale.

En 2012-2013, Mouad Belghawat avait déjà purgé une peine d’un an de prison pour « outrage à la police », en raison du contenu d’un clip diffusé sur Youtube.

Article19.ma/ibergag.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.