Bonne nouvelle pour Maria Sharapova. La tenniswoman russe a vu ce mardi sa suspension réduite de neuf mois par le Tribunal arbitral du sport (TAS) qui a reconnu sa bonne foi, considérant « qu’elle n’a jamais tenté de masquer sa consommation de meldonium, elle en parlait à son entourage, et était convaincue qu’elle ne brisait pas les règles anti-dopages.

La suspension de Sharapova, initialement fixée à deux ans n’est plus que de 15 mois et arrivera à son terme le 26 avril prochain. Elle sera donc en mesure de participer au prochain Roland-Garros. Dans un communiqué, l’ex-numéro un mondiale exprime sa satisfaction tout en posant une pierre dans le jardin du tennis russe : « Je compte déjà les jours qui me séparent de mon retour sur les courts.

J’ai assumé dès le départ la responsabilité de ne pas avoir su que le complément alimentaire que je prenais depuis dix ans n’était plus autorisé. Mais j’ai aussi appris que d’autres fédérations étaient plus efficaces pour notifier leurs athlètes sur les changements de règlements, surtout en Europe de l’Est où le meldonium est consommé par des millions de personnes. »

Article19.ma

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.