unnamed

Alors qu’elle était oubliée ou presque en Europe, l’histoire de la guerre du Rif suscite ces dernières années un regain d’intérêt. Après deux éditions du célèbre ouvrage “La Guerre du Rif” du duo Vincent Courcelle-Labrousse et Nicolas Marmié, une 3ème édition sortira bientôt à Paris.

« Vu l’intérêt que suscite de plus en plus cette histoire extraordinaire chez les chercheurs, les deux premières éditions ont vite été épuisées…Une troisième est en cours avec de nouvelles illustrations, » a expliqué Vincent Courcelle-Labrousse à notre site: Article19.ma

La première copie de ce livre (364 pages, y compris cartes et photos inédites) aux éditions Tallandier, a été mise en vente en France en 2008.

Cet ouvrage est un voyage historique à la redécouverte d’une guerre coloniale extrêmement violente, qui a opposé des rifains aux moyens techniques rudimentaires aux Espagnols et aux Français armés jusqu’aux dents, entre 1921 et 1926.

L’éminent avocat Vincent Courcelle-Labrousse et le talentueux reporter Nicolas Marmié nous ramènent au centre d’un conflit international du début du 20è siècle. Conflit où un jeune chef berbère, Mohamed Abdelkrim El Khattabi, dit Abd el-Krim, qui s’oppose aux deux puissances européennes qui occupent son pays”. C’est le récit illustré et bien documenté, du courage d’un peuple et d’une lutte armée pour la liberté et l’indépendance.

Une guerre qui a marqué à la fois l’un des derniers épisodes européens de pacification coloniale en Afrique du Nord et également l’une des premières secousses devant amener à une prise de conscience politique des populations colonisées.

« En outre, la guerre du Rif éclaire encore aujourd’hui par bien des aspects les liens spéciaux de la France et du Maroc, tout comme la sensibilité des rapports du royaume chérifien avec l’Espagne, » soulignent les auteurs du livre.

unnamed (1)

Vincent Courcelle-Labrousse

unnamed (3)

Nicolas Marmié

EN BREF,

Le 20 juillet 1921, l’armée espagnole vint mater des rebelles, mais elle fut battue, ce qui fut le départ du projet de  Abd el-Krim. Les Rifains, organisés dans une « armée de libération du monde musulman », s’attaquent à l’Espagne et à la France. Le général Manuel Fernández Silvestre disposait alors d’une puissante armée forte de 60 000 soldats espagnols pour contrer la tribu des Aït Ouriaghel à laquelle s’allièrent les tribus Ait Touzine, les Aït Ghannou etTemsamane.

Le 21 juillet 1921, celui-ci trouva la mort avec 12 000 de ses hommes au cours de la bataille d’Anoual. Suite à cette défaite humiliante, le général espagnol se suicida le 22 juillet 1921.

La France, la Grande Bretagne et l’Allemagne sentant leur projet colonial menacé interviennent aux côtés de l’Espagne à partir de 1925, ce qui donna une nouvelle tournure aux événements.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.