Au Maroc, on aura tout vu ou presque! Après avoir longtemps souffert de la misère, du chômage et du vagabondage, deux marocains ont présenté une demande au Parquet de la localité de Bouaarfa, près d’Oujda, où ils demandent d’être mis « en prison, sine die ».

Eh oui! Au moment où l’on s’apprête à célébrer la journée internationale des droits de l’homme, il y a ceux qui préfèrent se “réfugier » dans une cellule de prison en espérant échapper à la misère. Et c’est bien « le cas de Qadraoui Cheikh et Belaataris Hakoum, » selon les médias locaux.

Ces derniers expliquent dans leur demande, qu’ils étaient mariés et pères de deux enfants, “et qu’ils ne disposaient ni d’emploi ni d’un toit sous lequel ils pouvaient vivre dignement avec leurs familles”, avant d’ajouter “qu’ils étaient étouffés de dettes et ne trouvaient même pas de quoi nourrir leurs progéniture…”.

Face à l’impasse dans laquelle ils se trouvaient, les deux marocains veulent vivre derrière les barreaux, familles compris si les autorités locales n’arrivaient pas à résoudre cette triste équation humaine.

Il est à noter que « le geste de désespoir » de ces deux hommes intervient après plusieurs tentatives de protestations et de sit-ins afin d’attirer l’attention des responsables à cette triste situation. 
 
Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.