A la veille de la campagne électorale, le Ministre chargé de la communauté marocaine à l’étranger, Anis Birou a laissé « une mauvaise image » à Bruxelles cette semaine, dit-on. Et pour cause,  lors d’un meeting dans un palace de la capitale Belge, un septuagénaire marocain s’est adressé à M. Birou afin d’exposer publiquement ses doléances dans l’espoir de trouver une solution à son problème au Maroc, mais les vigiles ont sauté sur lui et l’ont mis à la porte « manu militari » sous les yeux de l’envoyé du Cabinet Benkirane qui n’a pas bougé le petit doigt.

Racontant son malheur avec un accent des gens du Nord — lors de ce meeting modéré par Farida Moha, l’ex-journaliste de RFI –,  l’homme d’affaires relatait le récit de son « expropriation » ordonné apparement par « deux responsables » de la Banque Populaire et qui concernait sa maison de retraite au Maroc, composée de 3 étages, affirme-t-il.

Dans cette vidéo mise en ligne sur YouTube par des internautes, on voit un fonctionnaire des AE demander aux cameraman « de cesser de filmer » ce scandale car le protestataire « trouble-fête » serait un « homme malade »…

Curieux comme explication face à une situation dramatique où un MRE et sa famille perdent un bien qui a absorbé toutes les économies d’une vie?

Article19.ma

1 COMMENTAIRE

  1. Shame on them !! On ne peut pas traiter un vieux monsieur de la sorte.. On ne peut pas… L’islam nous l’interdit.. Il est où le respect que l’on doit à nos aînés! C’est donc ainsi que nous traitons ces pauvres gens qui ont travaillé tout leur vie loin de chez eux, ces gens qui contribuent chaque année à l’économie de leur pays… Shame on them!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.