Coups de couteaux et graves blessures, ce fut le bilan d’une agression dont les auteurs sont une bande criminelle à Fès. La victime n’était autre que l’épouse du commissaire de police, et les motifs seraient liés à « une vengeance » contre la fermeté du mari de la victime, selon les médias locaux .

Malgré les déclarations de l’Intérieur qui parlaient d’un recul, durant cette année 2014, de 20% des crimes au Maroc, notamment dans les grandes villes, le spectre d’insécurité semble continuer de planer.

L’agression s’est produite dans la nuit du mardi 25 novembre dans la capitale spirituelle du royaume et les violences ont laissé de graves traces au niveau du visage et les mains de la victime, ce qui a nécessité son transfert urgent au CHU de la ville.

 Un crime avec préméditation

Accompagnée de sa sœur, la victime, qui  se dirigeait, selon le quotidien Al Massae, vers l’épicier du coin dans le quartier populaire fassi, Ain Haroun, était apparemment surveillée par cette bande, toujours en liberté, qui a profité de l’absence de l’époux, pour des engagements professionnels, afin d’agresser la femme.

La police judiciaire a émis un mandat d’arrêt contre la bande criminelle, identifiée grâce aux témoignages des habitants du quartier où s’est déroulé l’agression .

 Article19.ma

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.