Au Maroc, après la carotte, c’est le bâton. Et c’est ce qu’a fait la Chambre des représentants afin de mettre fin à l’absentéisme scandaleux des élus du peuple qui bénéficient de substantiels privilèges depuis un certain temps. Ainsi, il a été décidé, au terme d’une réunion houleuse lundi, de recourir enfin aux cartes de pointage électronique.

Dévoilée par Mohamed Yatim, député et secrétaire général du PJD, cette mesure intervient suite à l’initiative du président de la 1ère Chambre du Parlement, Rachid Talbi Alami, qui avait affiché en public, au début de la séance plénière consacrée, dimanche 16 novembre, au vote du Projet de Loi de Finances 2015, les noms des absents.

Par ailleurs, des sanctions sont prévues dans le règlement intérieur de la Chambre. Les articles 68 et 69 du texte évoquent des ponctions sur les indemnités des députés qui s’absentent, surtout que Talbi Alami avait puisé tous ses moyens d’encouragement, allant de l’hébergement gratuit dans les hôtels de Rabat, pour ceux qui habitent loin, jusqu’à gratuité du transport ferroviaire et autoroute ainsi que des prix conventionnés pour les voyages en avion.

 

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.