Par Jaouad Mabrouki

Lorsque j’observe notre culture, je remarque un décalage énorme entre la modernité de la pensée et la modernisation matérielle. Et ce qui est encore plus surprenant c’est qu’à chaque fois qu’un penseur marocain expose sa vision du changement et du progrès de la société, notamment de la pensée, il est immédiatement catalogué comme laïque, imitateur de l’occident, voire même mécréant !

Lorsqu’il s’agit de l’égalité entre l’homme et la femme, entre la fille et le garçon, le penseur est supposé avoir été influencé et manipulé par l’occident afin de corrompre et dévier sa culture. Ceci revient à dire que le fait d’inviter les citoyens à moderniser leur pensée, à avoir un esprit ouvert et tolérant, et de remettre en question la vision d’hier, est considéré comme un complot contre notre société. Mais un complot par qui, de quoi et pourquoi d’ailleurs ?

Croire que notre culture est, à chaque seconde, menacée par des ennemis qui endoctrinent des penseurs autochtones dans le seul but d’influencer notre culture dans le mauvais chemin en la détruisant  de l’intérieur, n’est-ce  pas  là un simple délire, loin de toute réalité ?

Maintenant, si nous ouvrons bien les yeux et observons notre quotidien et son confort dans tous les domaines, technologique, agricole, infrastructure routière et administrative, scolaire et universitaire et les enseignements dispensés, nous pouvons nous demander d’où vient tout cela? Ne s’agit-il pas d’une véritable importation occidentale ? Et même le confort vestimentaire n’est-il pas importé également ? S’agit-il aussi d’un complot contre notre culture ? Utiliser un Smartphone, prendre l’avion, apprendre les dernières découvertes, en physique, en médecine ou autre, sont aussi une manigance occidentale pour détruire notre culture ?

Par contre lorsqu’il s’agit de la modernité de la pensée, de la liberté de la femme et de la croyance, automatiquement cette clairvoyance de l’esprit est étiquetée d’importation occidentale !

Il n’est pas nécessaire de demander à chacun de nous de se remettre en question et que nous fassions notre choix. Soit ce qui est supposé « occidentalisation »  n’est que le progrès et  le fruit d’une civilisation et il faut alors en profiter comme l’occident avait profité de la civilisation islamique autrefois, soit il n’est qu’un complot contre notre culture et il faut le rejeter entièrement et totalement et revenir de ce fait à une vie « saine » sans aucune technologie, en se limitant aux sciences  et aux moyens d’autrefois, au cheval, aux écoles et aux vêtements traditionnels, coupés totalement du monde.

Cette pensée « psychotique » est responsable de notre dissociation, de notre malaise interne et externe, et de notre dysharmonie sociale. Tantôt nous nous orientons à droite, tantôt à gauche. Nous souffrons de cette « psychose de la pensée » pour la simple raison que nous « croyons » que nous sommes tirés  à la fois de deux côtés : par la pensée traditionnelle d’une part et par la pensée moderne d’autre part. Mais cette croyance ou plutôt cette « conviction délirante » est basée sur quoi en réalité ? Toute croyance est basée sur la pensée, contrairement aux sciences qui sont basées sur l’expérience et la tangibilité des faits. Ce ne sont que nos propres « croyances » qui nous limitent et nous enferment dans une « vérité absolue » et finissent par nous empêcher d’avancer vers l’ouverture de l’esprit, vers la tolérance et la coexistence. Nous sommes les fabricants de « la pensée ennemie » et nous complotons contre nous-mêmes sans même nous en rendre compte et ceci est en réalité le propre du délire !

Il est vrai que chacun est libre de vivre avec sa propre pensée, sa propre philosophie et ses propres croyances, avec tout le respect que nous devons aux droits de l’être humain, mais les imposer comme une vérité empêchant ou entravant la modernité de la pensée des autres, avec pour seul argument celui du « complot », de « mécréance » ou de « l’importation et de l’imitation » d’une civilisation renaissante, est une grande injustice et une diffamation basée sur ses propres « conviction », ce qui est le propre de l’extrémisme et  de l’obscurantisme.

Permettre à notre pensée de se moderniser ne nous fera perdre en rien notre identité culturelle. Bien au contraire nous allons nous libérer du poids imaginaire du conservatisme basé uniquement sur « des simples croyances » sans preuves tangibles, et ainsi nous allons nous réconcilier avec nos traditions, les chérir et les faire évoluer avec l’ouverture d’esprit.

La voix de la sagesse ne nous dicte-t-elle pas que nous devons observer « la modération » en toute chose et que les deux extrêmes sont destructeurs ? Ne nous nous a-t-elle pas enseigné la tolérance et la coexistence avec quiconque et que nous devons chercher « la connaissance » au bout du monde pour revenir et en faire profiter son pays ? Concernant celui qui obéit à la voix de la sagesse en allant chercher les sciences dans une autre culture, ne pensez-vous pas que sa pensée va se moderniser, par conséquent évoluer ? Serait-il en contradiction avec la voix de la sagesse en lui obéissant ? Serait-il juste et raisonnable qu’à son retour de ces pays lointains, essayant de faire profiter son pays de ce qu’il  a appris, aussi bien au niveau des sciences, des arts, des lettres que de son ouverture d’esprit, il soit accusé de « traitre », complotant avec le supposé pays ennemi qui l’a chargé de connaissances et des expériences pour dévier sa propre culture et sa société ?

La modernité de la pensée se fait malgré nous, c’est inéluctable, c’est une question de temps ! Soit nous le faisons dans le sens du vent, avec modération et sagesse et nous gagnerons alors le temps de la dislocation sociale, soit nous nous opposons et elle se produira quand même, mais après avoir perdu beaucoup de temps et enduré de grandes souffrances. La modernité de la pensée et un processus naturel de la dynamique évolutive de l’humanité.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.