Une nuit difficile pour le chef du gouvernement marocain, abdelilah Benkirane. L’avion qui le transportait, samedi 22 novembre, entre Rabat et Oujda, a été violemment secoué par des vents très forts, forçant le pilote à effectuer un atterrissage d’urgence à Nador.

C’est lors de l’ouverture, dimanche 23 novembre, du conseil national du PJD à Oujda, que Benkirane a annoncé qu’il a échappé à une mort certaine. « Au lieu de nous rencontrer ici (à Oujda), vous auriez dû vous diriger vers Rabat pour assister à mes funérailles », a-t-il plaisanté, en racontant l’incident à ses partisans.

Benkirane, qui a déclaré que son avion avait, en pleine tempête, difficilement atterri, a précisé que sa survie la doit, après Dieu, au pilote, qui a fait preuve d’un grand professionnalisme et courage, en faisant atterrir l’avion à Nador, où le chef du gouvernement avait passé la nuit.
Des camarades qui assistaient au meeting, affirment que Benkirane a eu « la baraka »…

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.