Le Haut-commissariat au Plan (HCP) élabore, comme chaque année au mois de juin, le budget économique exploratoire qui donne une estimation du cadre macroéconomique en 2016 et une exploration de son évolution  en  2017. M. Ahmed Lahlimi, lors d’une conference de presse mardi à Casablanca, a brossé un tableau exhaustif de la situation économique au Maroc.

Voici les principaux indicateurs, selon le HCP:

 Une croissance économique à 1,5% en 2016 et à 3,5% en 2017.

 Accroissement de la valeur ajoutée des activités non agricoles de 2,3% en 2016 et de 2,6% en 2017;

 L’inflation, appréhendée par le prix implicite du PIB serait de 1,7% en 2016 et de 1,8% en 2017 ;

 Légère hausse du déficit courant des échanges extérieurs, passant  de 2,1% du PIB en 2015 à 2,4% en 2016, avant de revenir à 1,9% en 2017 ;

Un taux d’endettement public global, passant de 80,2% en 2015 à 81,4% du PIB en 2016 et à 81,1% en 2017. Celui du Trésor passerait de 64,1% en 2015 à 65,5% en 2016 et 65,7% et 2017.

 

Ce budget tient compte des agrégats provisoires arrêtés par la comptabilité nationale pour l’année 2015 et se réfère aux résultats des enquêtes trimestrielles et des travaux de suivi et d’analyse de conjoncture menés par le HCP  durant le premier semestre de l’année 2016. Il intègre, également, l’impact de l’évolution de l’économie mondiale sur l’activité économique nationale en 2016 et 2017.

Les prévisions pour l’année 2017 se basent, par ailleurs, sur la double hypothèse d’une production céréalière moyenne et d’une reconduction de la politique budgétaire  mise en vigueur en 2016 sans anticipation de réformes nouvelles.

Il est à rappeler que ces prévisions seront révisées dans le cadre du budget économique prévisionnel 2017, après l’élaboration de la loi de finances 2017, pour prendre en considération les différents changements susceptibles d’affecter les politiques économiques durant l’année prochaine.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.