Lors du vote en séance plénière de la première partie du projet de loi de finances 2015, qui a eu lieu samedi soir à la chambre des représentants, Abdellah Bouanou a accusé trois députés de l’opposition d’avoir accepté des pots de vin, de la part d’une société de Tabac.

L’accusation du président du groupe parlementaire du PJD est venue suite à la proposition des partis de l’opposition d’augmenter la taxe sur le kilogramme de tabac à rouler et à tuber, moins cher sur le marché que les cigarettes en paquet, une hausse à laquelle ils se sont opposés lors de la discussion de la loi de finances 2014.

A en croire Bouanou, les trois députés adversaires, qu’il n’a pas nommé, ont touché un montant de 20 millions de dirhams afin d’user de leur position et contrer toute hausse de TVA, l’année dernière, sur les produits commercialisés par la société de tabac au Maroc.

Devant ces inculpations, Abdellah El Bakkali, député istiqlalien, a revendiqué l’ouverture d’une enquête en accusant, à son tour, le président du groupe PJD d’avoir été “complice dans cette affaire” en ayant “ dissimulé un crime qui date d’une année”…Affaire à suivre.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.