Selon le Courrier du Sud, le Québec est en train de développer une niche lucrative: la formation des pilotes étrangers,  y compris Chinois et Africains. Le Maroc et la France sont en nette concurrence mais leurs prix seraient trop élevés pour les élèves pilotes.

Éclairage

En fait, 80% des futurs pilotes qui étudient au Québec proviennent de pays étrangers.

Selon l’Association québécoise du transport aérien, il en coûte 50 000$ en moyenne pour former un pilote étranger au Québec, alors qu’il faut compter plus de 146 000$ (100 000 Euros) pour la même formation en France ou au Maroc.

Former des pilotes originaires de Chine, du Moyen-Orient ou de l’Afrique s’avère une activité lucrative pour les écoles de pilotage québécoises. En 2014 seulement, plus de 400 élèves pilotes étrangers ont été formés au Québec. On estime que leur présence entraîne des retombées économiques de plus de 25 M$ par année. Durant un séjour de 12 à 18 mois, chaque apprenti-pilote dépense en moyenne 20 000$ pour se loger et se restaurer, et en consommant des biens québécois et en visitant les différentes régions de la province.

1f800d51-0541-4504-bf12-762e9731dcdc

Les compagnies aériennes de la planète estiment qu’elles auront besoin de 80 000 pilotes de ligne dans les prochaines années. Il s’agit là d’une excellente nouvelle pour les quelques 35 écoles de pilotage du Québec, dont plusieurs sur retrouvent sur la Rive-sud de Montréal.

Toujours selon l’AQTA, après leur formation, de 10 à 20% des étudiants étrangers décident de faire carrière au Québec. Plusieurs se trouvent du travail dans les petites compagnies aériennes qui, très souvent, ont de la difficulté à recruter des pilotes québécois. D’autres sont embauchés  par la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) ou par la protection des forêts contre les insectes et maladies (SOPFIM). (J.C.G.)

Article19.ma / Le Courrier du Sud

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.