hftoedzr

Le juge d’instruction, spécialisé dans les crimes financiers au sein de la Cour d’appel de Fès, a reporté les auditions d’Anas Alami et Mohamed Ali Ghannam, qui seraient « impliqués » dans l’affaire CGI, à février 2015, selon une source judiciaire.

Les deux prévenus, respectivement les patrons de la CDG et de la CGI (filiale de la CDG), risquent être poursuivis par la justice pour « dilapidation de fonds publics ».

Une vingtaine d’autres cadres qui seraient « impliquées » dans cette affaire connue par ‘’le scandale de Madinat Badès’’ à El Hoceima, sont interdits de quitter le territoire national. Les deux patrons sont aussi touchés par cette mesure et leurs passeports auraient été confisqués, selon les médias locaux .

Selon Me Abdellatif Wahbi, l’un des avocats de la partie civile, estime que le report des auditions intervient suite à « un accord entre la défense et le juge » afin de bien préparer le dossier et garantir le bon déroulement de l’instruction.

Les prévenus, dans cette affaire qui fait couler beaucoup d’encre, sont en liberté provisoire, mais ne peuvent se rendre à l’étranger tant que l’instruction est en cours.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.