VOICI LES PRINCIPALES TENDANCES EN CETTE FIN DE SEMAINE,      SELON LES MÉDIAS AU MAROC:

§  Gasoil : Une baisse de 40 centimes le litre pourrait intervenir le 16 novembre. Les cours du pétrole en forte chute depuis juin dernier. Le décalage entre le calendrier de décompensation du gasoil et la périodicité de la révision de la structure des prix est à l’origine de la polémique actuelle sur la subvention de ce produit.

§  Crédit du Maroc vise une part de marché de 8% en 2018 : La banque envisage de se développer dans de nouveaux segments dont l’agriculture et la banque privée.

§  Contrat programme du secteur  des assurances : Des avancées, mais aussi des retards. La loi modificative du code des assurances qui va instaurer l’obligation des garanties tous risques chantiers et la responsabilité civile décennale, ainsi que l’assurance islamique Takaful sera bientôt adoptée.

§  Bons du Trésor : Les taux devraient stagner en 2015. Le déficit budgétaire devrait s’établir à 4.3% du PIB l’année prochaine. Les investisseurs accompagnent le Trésor dans sa stratégie de financement.

§  Les fonds monétaires affichent grise mine : L’actif net des OPCVM a affiché une croissance de 1.1% durant la semaine du 31 octobre au 7 novembre, gagnant 3 milliards de DH, pour atteindre ainsi 284.4 milliards de DH.

§  Créances en souffrance : Le taux de créances en souffrance des banques marocaines atteint, à fin septembre 2014, près de 52 milliards de dirhams, en hausse de près de 28% sur un an.

§  Fusion Lafarge/Holcim : Le Maroc fera-t-il exception ? les maisons mères des cimentiers Lafarge et Holcim ont notifié leur projet de fusion à la Commission européenne afin d‘obtenir son feu vert réglementaire.

§  Secteur bancaire : Le Maroc, banquier privilégié de l’Afrique. Il suffit de faire une intrusion dans les résultats des filiales africaines des trois plus grandes enseignes bancaires du Royaume (AWB, BCP, BMCE) pour s’apercevoir de leurs places de choix dans le paysage bancaire en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale.

§  Marché bousier : Les OPV ouvertes au public n’augmentent pas la liquidité. L’annonce par la SNI du dépôt auprès du CDVM d’une demande de visa concernant la cession de sa participation résiduelle dans Cosumar, soit 9.1% du capital, à travers une OPV ouverte au personnel de la société.

§  Automobile : Les industriels de plus en plus agressifs. Mission de prospection en Espagne. Ressorts à lames, échappement, freins et plaquettes, injection.

§  Bourse : Encore une mauvaise nouvelle pour la Bourse de Casablanca. La place vient d’être dégradée par le prestigieux indice S&P Dow Jones

§  Rachat d’actions : Maroc Telecom, BCP, Salafin et Stokvis Nord Afrique ont été les seuls à intervenir sur leur programme de rachat d’actions en octobre 2014.

§  Matériaux de construction : Le pari de la relance. Des changements juridiques et réglementaires en perspective. Un CA de 34 MMDH, représentant 10% du PIB industriel.

§  Produits financiers : Le prêt emprunt de titres peine à démarrer : le prêt emprunt de titres peine à entrer dans les meurs. Afin d’y remédier, la loi 45.12, entrée en vigueur en 2013, est déjà en cours d’amendement pour apporter les améliorations nécessaires.

§  Le pétrole à son plus bas niveau depuis 2010 : L’offre abondante, confrontée à une faible demande, continue d’abaisser les cours de pétrole.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.