Défi réussi pour cette deuxième soirée offerte à l’occasion de la première édition, au Maroc, de Visa For Music (VFM).

Une salle archicomble plongée dans la pénombre et un public en extase totale, voila le bref bilan des spectacles de ‘ Mashrou’ Leila’, ‘ N3rdistan ‘ et ‘ Driss El Maloumi ‘, qui ont fait vibrer la scène du théâtre Mohammed V à Rabat, dans la soirée du jeudi 13 novembre 2014.

Ils sont fans et leurs rêves de voir -enfin- leurs stars préférées se produire sur la scène marocaine, Visa For Music a pu le réaliser pour eux.

Avec des paroles ciblantes, une musique mêlant classique, rap, rock, électronique et rythmes traditionnels libanais, nul n’a eu besoin d’être initié à ces couleurs musicales pour déguster ces moments de créativité marqués, notamment, par des choix mélodiques alternatifs et originaux.

La soirée était, certes, la meilleure occasion de s’assurer de l’avenir prometteur de la jeune scène musicale arabe.

Et que le concert commence !

IMG_4036

L’avant goût d’une soirée remplie de virtuosité, c’est Driss El Maloumi qui l’a offert. Celui qu’on surnomme ‘l’enchanteur du oud’ a envahi la salle par les rythmes de ‘Safar’ ou encore ceux de ‘Ayour’ (qui veut dire lune en Amazigh). Subjuguée par la délicatesse de son jeu, devant cette mixture inspirée de la profondeur de l’âme soufie et d’autres genres de la tradition orientale, la foule a été hypnotisée. Les chansons arabes classiques de cet interprète marocain ont alors ouvert le bal.

IMG_4082

Puisés dans les annales du répertoire poétique de Gibran Khalil Gibran, Nizar Kabbani, Ahmed Matar ou encore Al Rundi, les refrains de ‘N3rdistan’ (qui signifie un monde sans frontières) ont réussi à impressionner un public hétéroclite, mais surtout épanoui. Les interprétant avec tant d’originalité et de créativité, Walid Benselim, le fondateur du groupe, est parvenu à mettre le feu sur scène.

Juste après la prestation des ‘ N3rdistan ‘, un hommage a été rendu au grand IDIR, présent sur scène. De son vrai nom Hamid Cheriet, le chanteur kabyle a marqué de son empreinte l’histoire de la musique algérienne, mais aussi  africaine, avec son titre ‘ A Vava Inouva ‘.

IMG_4188

L’adage qui dit qu’il faut ‘ garder le meilleur pour la fin ‘ n’a pas tort. L’amour que ‘Mashrou’ Leila’ porte pour ses fans, son public marocain le lui a très bien rendu. Les chaleureux applaudissements en sont témoin.

Le groupe alternatif venant du Liban avait toutes les chances pour faire de son concert un franc succès. Et ce fut le cas.

La foule, qui est restée debout durant toute la prestation, n’a pas manqué de fredonner les titres de ‘Mashrou’ Leila’. La lumière feutrée qui a accompagné l’écoute de ‘ Fassateen ‘,  Lil watan ‘ ou encore ‘ Shim El Yasmine ‘, a fait régner une ambiance époustouflante. Esprits et cœurs des présents n’appartenaient, durant ces instants purement émotionnels, qu’au vocaliste du groupe Hamid Sinnou et à ses musiciens. L’ultime preuve que le concert a, littéralement, fini en beauté. Une réussite garantie.

 Oulhaj Chaimae et Hanine Soukaina, © Copyright Jawad Elajnad

Article19.ma

 

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.