Un drame familial? Et pour cause, Maha Turk, la grand-mère de la jeune artiste bahrainie, Hala Turk, a dévoilé dans une lettre envoyé au magazine électronique Sayidati.net, « la vérité toute la vérité » sur le récent reportage réalisé par 2M sur sa belle fille, la chanteuse marocaine Dounia Batma.

Maha Turk, affirme dans cette « lettre ouverte » que tout ce qui a été dit dans le reportage de 2M et diffusé lors du journal télévisé de la chaîne casablancaise était  » faux » et « archi-faux ».

La vieille dame affirme, depuis que son fils s’est marié avec Dounia Batma, son comportement aurait « complètement changé » vis-à-vis de son entourage, et qu’il n’était plus le même. « Ensorcelé » en quelque sorte, voulait-elle dire?

Normal répondra son épouse. En un mot, tout dépend de quel angle on voit les choses dans le Monde Arabe qui s’étend de Bahrain au Maroc.

Par ailleurs, la dame insiste sur le fait que depuis son union avec la chanteuse marocaine, son fils a commencé à changer. Et que la mariée, de son côté fait du cinema, car « elle essaye de se faire passer pour la maman poule et douce qui prend soin de sa petite belle-fille Hala et de son frère Abdellah ». Or « elle ne l’est pas », explique la vieille dame.

Et d’ajouter que « la chanteuse marocaine tente d’eloigner les petits de leur grand-père et leur grand-mère ». Et de rappeler: « Alors que c’est moi qui les a éduqués ».

Bref, les déclarations de Dounia Batma à 2M  ont été considérés par Maha Turk « faux » et « pures mensonges », nous dit-elle.

 Cette mère du richissime bahreïni, estime que tout ce qui a été filmé n’était qu’une « simple mise en scène »,  loin, très loin de la vraie vie que mène la famille Turk à Manama .

Le site Sayidati a essayé de contacter à maintes reprises Mohammed Turk, le mari de Dounia Batma pour des clarifications sur ce qui a été révélé par sa mère, mais en vain.

  Pour rappel, cette histoire qui fait un Buzz sur la Toile, suite à la mise en ligne de la vidéo de 2M sur le compte Instragam de Dounia Batma.

D’ailleurs, l’équipe de la chaîne d’Ain Sebaa s’est déplacée à Bahrain pour réaliser ce reportage « controversé » aux frais des contribuables marocains, note-t-on.

In fine, c’est du pain béni et un coup de pub pour la starlette de la chanson Khaleeji, issue de Hay Mohammedi, à Casablanca.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.