Le prestigieux festival Mawazine, a semble-t-il eu un trou de mémoire en oubliant de verser sa contribution financière au Bureau marocain du droit d’auteur (BMDA), selon TelQuel qui cite un rapport de la Cour des Comptes.

Le rapport  en question, comptant pour l’année 2014, à publié le 29 mars sur le site cette institution présidée par Driss Jettou, relève un certain nombre de manquements relatifs à la gestion financière du BMDA car plusieurs festivals marocains n’auraient pas versé leurs contributions financières, comme l’exige la loi 2-00 relative à la protection des œuvres par le droit d’auteur, au BMDA.

Selon un tableau dressé dans le rapport, le festival Mawazine de Rabat n’a pas versé, après la tenue de sa treizième édition, le un million de dirhams qu’elle doit au BNDA.

Pareil pour le festival Timitar qui, lui non plus, n’a pas fourni la coquette somme de 763 000 dirhams au bureau des droits d’auteurs.

Le festival des Andalousies atlantiques, organisé à Essaouira et le festival de Casablanca doivent eux aussi, respectivement, 1 375 500 et 1 925 000 dirhams au BMDA, ajoute la même source.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.